René Allio

Les Carnets, tome III

René Allio a, durant toute sa vie d’adulte, tenu des carnets qui lui servaient à faire le point sur son travail de peintre, de créateur de costumes et de décors de théâtre, de scénographe, de scénariste, de cinéaste. Dans des pages remarquablement écrites, il fixe, pour lui-même au début, ses espoirs, difficultés et bonheurs rencontrés dans le processus créatif, son expérience sensible et critique des œuvres d’autres artistes, sa lecture d’événements sociaux et politiques qui le questionnent et le marquent, mais aussi — quoiqu’un peu plus rarement — les moments forts de sa vie privée. Ce journal offre aussi un panorama passionnant des courants de pensée, des écoles et théories qui naissent et disparaissent en ces années de contestation, des cinéastes, acteurs et metteurs en scène connus et moins connus, en un mot un tableau de tout ce qui a vu le jour au cinéma, au théâtre et dans les musées, à Paris mais aussi dans d’autres pays, durant ces décennies si fécondes, si mouvementées que furent les années soixante à quatre-vingt-dix. Allio se révèle, dans ces carnets qui n’étaient pas, au départ, destinés à la publication, un remarquable essayiste, en outre philosophe, historien, esthète et théoricien. Il livre ses impressions, ses réflexions, aussi bien sur ses lectures que sur les événements politiques contemporains, sur l’histoire et le passé, sur les personnalités auxquelles il fut confronté, sur ses espoirs, ses projets, ses réussites et ses échecs.

 

Ce troisième volume couvre la période de mai 1981 à juillet 1986. Comme pour le précédent, c’est Annette Guillaumin qui assure la transcription et l’historienne Myriam Tsikounas qui rédige l’appareil critique.

 

Télécharger le communiqué de presse (pdf, 235 ko)

Télécharger le bulletin de souscription valable jusqu'au 6/10/2021 (pdf, 191 ko)